Nos actualités
Les actualités des partenaires Procure partout en France

Rencontre et partage avec Pierre-Yves Le Priol, journaliste, pour son livre "La foi des mes pères" le lundi 11 mars de 16h à 17h30 à Vannes (Séminaire)

lundi 25 février 2019 à 16h19

Pierre-Yves Le Priol est journaliste et ancien secrétaire général de la rédaction de La Croix. Dans son livre, il évoque les changements que la B
Dédicace de Geneviève Laurencin pour "Les catéchèses d'une grand-mère" à Vannes le samedi 9 mars de 15h30 à 17h (place Valencia)

lundi 25 février 2019 à 16h13

Geneviève Laurencin, qui est déjà venue en dédicace chez nous, revient pour son dernier ouvrage. Elle nous invite selon ses propres mots à "
Voir tout le blog
22,50

Concilier autorité et amour. Après Servir et Qu’est-ce qu’un chef ?, le général d’armée explique dans son nouvel ouvrage le traitement qu’il conviendrait d’administrer à la France. Le programme pour réparer notre nation souffrante passera par une réconciliation du peuple avec ses élites, par le retour de l’ordre et du respect, par la confiance en un chef. Tentation illibérale ou exigence démocratique, le débat est ouvert.

Le dernier compagnon

André Querton

Mardaga

12,90

Simon à la croisée des chemins : le dernier compagnon

Il est présent dans trois évangiles. On l’aperçoit dans plusieurs panneaux du Chemin de Croix. Il répond à l’appel silencieux de Jésus alors que tous les disciples l’ont trahi. Il aide celui qui va mourir à porter sa croix. Et pourtant on ne connait pas ou peu Simon de Cyrène. Comment cette épreuve commune fait naitre en lui une profonde compassion qui se transformera peu à peu en amitié puis en foi ? Dans son récit très court et aussi intense, l’auteur livre le magnifique témoignage d’une conversion d’un homme chargé de porter le fardeau d’un autre.

Roman

Gallimard

18,00

Ce merveilleux conteur, lauréat du prix de la spiritualité pour L’évangile selon Yong Sheng revient avec un roman très court et puissant à la fois. 1968, le palais du Potala est occupé par des gardes rouges, le Dalaï Lama exilé en Inde depuis 1959. Bstan Pa, le peintre officiel y est retenu et sommé d’avouer un crime révolutionnaire inventé de toute pièce. La beauté et la méditation face à la barbarie. Magnifique !