Brel - Rêver un impossible rêve, rêver un impossible rêve
EAN13
9782755613414
ISBN
978-2-7556-1341-4
Éditeur
Hugo Image
Date de publication
Collection
Livres illustrés Jeunesse
Nombre de pages
143
Dimensions
29,2 x 23 x 1,8 cm
Poids
880 g
Langue
français
Code dewey
782.42164092

Brel - Rêver un impossible rêve

rêver un impossible rêve

De

Hugo Image

Livres illustrés Jeunesse

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Une biographie illustrée de très nombreuses photos, dont celles de Jean-Pierre Leloir, son photographe attitré.
Jacques Brel nous a quittés à 49 ans, le 9 octobre 1978. On peut affirmer pourtant qu'il vécut centenaire tant, animé par le souffle vital de la création, il travailla jour et nuit pour caresser l'inaccessible étoile. Tour à tour auteur-compositeur-interprète, comédien, metteur en scène, navigateur..., il fut à tel point soucieux de ne pas sombrer dans l'habileté ou la tricherie qu'il abandonna chaque domaine exploré au moment où il le possédait à la perfection.
Tel un ouragan balayant sur son passage les plus fiers représentants du music-hall français, notre homme armé de l'énergie des rockers des sixties a hissé la chanson au sommet de sa puissance, en cinq années (de 1961 à 1966). Investie d'une interprétation théâtrale inégalée, son œuvre intemporelle rassemble des chansons poétiques, modernes et insolentes, en forme de miroirs sociaux. Avec son art de déshabiller l'humain de sa gangue protectrice et son désir de soulever les tabous bourgeois, il a su trouver les notes et les mots justes pour écrire des déclarations d'amour situées à la lisière de l'impudeur (Ne me quitte pas, La chanson des vieux amants, Orly...), des saynètes satiriques nées de sa fine observation de ses contemporains : modestes, médiocres, ou grotesques (Les bourgeois, Les bigotes, Ces gens-là...), tout en trempant sa plume dans une encre onirique pour brosser des tableaux aux couleurs crépusculaires (Le plat pays, Amsterdam, La ville s'endormait...).
Au cinéma, Brel se montra un acteur de haute stature, principalement à travers des rôles de personnages pittoresques, fussent-ils libertins (Mon oncle Benjamin), ou comiquement pathétiques (L'emmerdeur). En revanche, son expérience de metteur en scène est plus discutable dans la mesure où son unique film resté gravé dans les mémoires, Franz, ressemble à une longue chanson poétique jouée en duo avec sa partenaire : Barbara. Réunissant ses différents dons pour l'écriture, la chanson et la comédie, et exploitant son goût du risque, son spectacle musical, L'homme de la Mancha, est finalement son miroir le plus fidèle.
Dans cet ouvrage nourri des témoignages de ses proches ou de ses collaborateurs, et illustré des photos de Jean-Pierre Leloir, son photographe attitré, Alain Wodrascka projette un regard neuf et analytique sur l'œuvre de Jacques Brel, ce chanteur surdoué qui joua sa vie à la roulette de l'art, doublé d'un aventurier en partance éternelle, dont les rêves de gloire s'évanouirent un jour sur une île au large de l'espoir : celle des Marquises.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...